Mission Florimont - Ouest France

400 personnes ont applaudi « Mission Florimont »

Du début à la fin, les cinq comédiens, ici lors du final, ont enchanté le public. | 

Par Ouest-France

Samedi, le festival de l'Ile Chauvet proposait une soirée théâtre avec Mission Florimont, une sorte d'épopée complètement déjantée, concoctée en 2009 par Sébastien Azzopardi et Sacha Danino. Elle a été nominée meilleure pièce comique aux Molières en 2010.

Sur la scène de l'abbaye, la pièce hilarante, sorte de spectacle de cape et d'épée loufoque, bourrée d'anachronismes, était menée à un train d'enfer par la troupe du Chabaret, des Achards, composée de Violaine Gallard, Kévin Moreau, Olivier Martin, Amaury Chauvet et Thomas Violleau.

 

 

Dans un décor unique et une mise en scène dynamique d'Olivier Martin, les cinq comédiens ont séduit le public par leur fantaisie et leur interprétation, se glissant avec une facilité déconcertante dans la peau d'une trentaine de personnages et passant parfois d'un rôle à l'autre sans même sortir de scène. Les nombreuses situations comiques, les jeux de mots, les références à l'actualité, à la chanson, ont provoqué des cascades de rires parmi les 400 spectateurs. Une soirée très réussie.

______________________________________________________________________

Le Chatbaret TV VENDEE

L'avenir des théâtre privés

 
______________________________________________________________________

Ateliers Artistiques - 14/06/2018 - Ouest France

Solfège, histoire de la musique... Des cours seront proposés à la salle de spectacle à partir de septembre. C'est Matthias Bessonnet, musicien confirmé, qui assurera ces formations.

Réunir des passionnés

Les séances de chant de variétés existaient déjà. Elles vont donc perdurer. « Réunir dans ce même lieu des passions avec des passionnés, c'est cela qui fait notre marque », assure la présidente, Blandine Chauvet.

Matthias Bessonnet, le nouveau formateur de musique, répond à cette qualité. À10 ans, il suit des cours au conservatoire, puis à 16 ans, il se met à la guitare basse. Il poursuit sa formation à la faculté de musicologie de Poitiers où il obtiendra un master. Le musicien a un attrait pour des styles musicaux très variés et sa présence dans maintes formations régionales le confirme.

La musique sans frontière

À 28 ans, Matthias offre ainsi son expérience et ce regard particulier au Chatbaret. L'éducation au solfège, qu'il dispense, auquel les jeunes sont souvent allergiques, sera ludique, « c'est un passage nécessaire à tout musicien. On le pratiquera toujours avec le sourire, on chante et on tape le rythme », assure Matthias.

Guitare, basse, et pourquoi pas le ukulélé, seront de la partie en cours individuel tandis que les percussions seront pratiquées en séances collectives, accompagnant des oeuvres musicales aux styles variés. Chacun apportera son instrument et si un élève n'en possède pas, « on facilitera son acquisition en le louant pour 5 € par mois, par exemple », souligne le jeune musicien.

Il suggère aussi un voyage dans l'histoire en partageant sa culture musicale. « L'histoire des musiciens qui nous ont précédés ne peut que nourrir notre créativité », sourit Matthias.

Ce dernier est ouvert à toutes les demandes. « Nous pouvons faire évoluer nos propositions », appuie Olivier Martin qui se réjouit des passerelles artistiques qu'offre cette nouvelle activité: « La représentation théâtrale pourra peut-être se nourrir de musiciens aussi! »

À partir de septembre, cours de musique au Chatbaret (guitare, basse, ukulélé, percussion, solfège, découverte et ouverture musicale, éveil musical pour les 4-6 ans). Renseignements sur Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ou au 02 53 88 90 74.

Ouest France – Le 14/06/2018

______________________________________________________________________

Le père noël est une ordure - 19/08/2017 - Ouest France

Bois-de-Cené. Mardi, le festival continue avec un apéro-spectacle

Modifié le 19/08/2017 à 16:02 | Publié le 19/08/2017 à 16:01

Le festival de l’Ile Chauvet se poursuit, mardi, avec un apéro musical suivi de la pièce Le Père Noël est une ordure avec la compagnie Le Chatbaret. Émotion et rires garantis.

Mardi, la cour intérieure de l’abbaye de l’Ile Chauvet va prendre des airs de garden-party. Autour d’un verre et d’une assiette gourmande, les spectateurs, pourront en première partie, apprécier les airs d’opéras ou d’opérettes que les artistes du festival vont interpréter en se produisant pendant une heure entre les tables.

En deuxième partie, les festivaliers rejoindront les gradins pour assister à la pièce de théâtre Le Père Noël est une ordure, un succès du Splendid en 1979, dans une mise en scène inédite d’Olivier Martin de la troupe Le Chatbaret.

L’histoire : une association de bénévoles qui s’occupe de Détresse-Amitié le soir de Noël. À la permanence, Pierre Mortez et Thérèse répondent aux appels téléphoniques des désespérés… Un travesti en pleine dépression, une douce idiote enceinte jusqu’aux yeux, un cuisinier yougoslave et Félix, un Père Noël hystérique, mènent la farce drôle et corrosive, jusqu’au bouquet final d’un feu d’artifice de quiproquos et de délire.

Ouest France

______________________________________________________________________

Le Chatbaret sur TV Vendée

 
 
_______________________________________________________________________

Le père noël est une ordure - 19/07/2017 - Journal des Sables

« Le père Noël est une ordure » ouvre le Souffleur d’Arundel ce soir

Ce mercredi 19 juillet marque l'ouverture du festival de la comédie Le Souffleur d'Arundel à la Chaume, qui va animer la cour de la tour d'Arundel pendant plus de 4 semaines.

Publié le 19 Juil 17 à 16:41

C’est la compagnie professionnelle du Chatbaret qui ouvre la 12e édition du festival le Souffleur d’Arundel ce marcredi soir.

C’est reparti pour le festival de la comédie Le Souffleur d’Arundel qui reprend ses quartiers d’été dans la cour de la tour d’Arundel à la Chaume. L’ouverture de cette 12e édition a lieu mercredi 19 juillet à 21h avec la pièce mythique « Le père Noël est une ordure ».

Nous sommes en 1979. A la permanence de Détresse-Amitié, la nuit de Noël, Pierre Mortez et Thérèse répondent aux appels téléphoniques des désespérés… Un travesti malheureux, une douce idiote enceinte jusqu’aux yeux, un yougoslave cuisinier et Félix – une ordure de père Noël – mènent la farce drôle et corrosive, jusqu’au bouquet final d’un feu d’artifices de quiproquos et de délire. Sur scène, la troupe professionnelle du Chatbaret composée d’Amaury Chauvet, Olivier Martin, Thomas Violleau, Aurélien Drapeau, Justine Daniau et Marion Perrin.

Journal des Sables

______________________________________________________________________

logo mono rougeLa compagnie

Règlement

Par chèque ou en espèces