Ouest France 29 août 2016

Le Chatbaret, une âme de music-hall aux Achards

La salle de spectacle existe depuis maintenant trois ans. La formule d'Olivier et d'Amaury repose sur la proximité avec les spectateurs.

Olivier, 33 ans, et Amaury, 28 ans, le duo de comédiens chapelais, vivent comme deux timoniers aux manettes d'un catamaran. Avec passion et détermination, ils se sont lancés un pari : faire éclater le spectacle vivant au Pays des Achards. L'identité de la salle de spectacle qu'ils ont façonnée est désormais reconnue : des représentations joyeuses et professionnelles de comédies ou des chansons. Le public se fidélise et partage le plaisir des comédiens. Ça fait trois ans que ça dure.

Des murs à histoires

La mise en vente de l'école privée a été leur chance. Olivier Martin et Amaury Chauvet ont entièrement retapé le long et beau bâtiment à l'architecture du début du siècle dernier. « On a acheté en 2011 ! On s'y est tous mis, parents, proches et amis, deux ans de travaux. » Un investissement dont le risque financier était présent dans les esprits. « Il a fallu que nos partenaires nous fassent confiance et parient eux aussi sur notre projet. » Heureusement, les budgets se sont ajustés normalement.

Un projet de jeunesse

Ils ont accolé à leur façade l'enseigne du Chatbaret, un nom associant l'idée de cabaret à la sonorité de La Chapelle-Achard et de la rue du Chanoine-Ferré. Le 6 juillet 2013, le Chatbaret ouvrait ses portes officiellement. Depuis, peu de tracas finalement : « Ça marche ! », jubilent les deux compères. La jauge, de 98 personnes, préserve une proximité précieuse. « Les spectateurs peuvent distinguer nos visages sur la scène, cela rend le jeu plus intrusif encore », souligne Olivier.

La passion et la satisfaction sont inscrites sur le visage des deux acolytes : le projet germait depuis si longtemps. « J'étais dans un groupe de théâtre au collège, à Jean-Monnet, se souvient Olivier. On s'appelait les Niños ! Puis j'ai fait des représentations sur le remblai aux Sables, et j'ai intégré une troupe plus tard. »

Jamais son regard ne déviera plus de son horizon d'artiste, jusqu'à obtenir une licence art et spectacle, à Paris, en 2004, en n'omettant pas de fréquenter assidûment les ateliers de la chanteuse Alice Dona.

Il rencontre Amaury en 2008, lui-même investi dans Mezz'oreille, l'association des théâtreux olonnais, très actifs. Ils deviendront vite soudés et des partenaires très complémentaires pour la réussite du projet.

« C'est un travail énorme »,

avoue Olivier, qui prépare la saison 2016-2017. Le clap de la rentrée est prévu pour la fin septembre : tous les soirs, tous les jours, des ateliers de chants, des ateliers de jeu théâtral, des répétitions, des écritures de comédie musicale, activités auxquelles il faut ajouter la programmation des spectacles inédits.

adresse2016

logo mono rougeLa compagnie

Règlement

Par chèque ou en espèces